Articles en Vrac, Ma vie...

3 expériences d’enfance, pas dans l’ordre, sans présentation et pas les meilleures.

Le château gonflable :

Une fois quand j’étais au tour du monde, on s’est arrêté au bord de notre route parce qu’il y avait un château gonflable. J’avais sept ans et je ne me rappelle plus vraiment comment mais on est entrées (moi et mes sœurs) dedans et après quelques temps de jeu super cools on s’est soudain rendues compte qu’on avait de plus en plus de mal à sauter. En effet, le château était en train se dégonfler sur nous. Je me rappelle que j’étais tout en haut d’un toboggan et que que me suis sentie tomber tout en restant exactement au même endroit du château. Ce qui m’a particulièrement marquée c’est ce sentiment de stress et de joie à la fois, qui nous faisait courir en s’empêtrant dans le tissu-basson du château avec une grande peur de rester coincé dans ce qui se refermait sur nous et la joie qui nous donnait l’impression de vivre une aventure extraordinaire.

Le tour au parc :

Une fois, je devais avoir environ 6 ans, j’ai eu très envie d’aller au parc avec mon meilleur ami. On est donc parti de chez nous et sommes allés là-bas « comme des grands ». Quand on y était on a joué pendant pas mal de temps puis on a rencontré un garçon qui était dans notre classe. Il se trouve que ce garçon avait des toupies Beyblade (très à la mode à l’époque) et que Batman (le fameux meilleur ami) s’est mis à y jouer avec lui. Jalouse et susceptible comme je suis, je lui ai alors demandé de rester jouer avec moi, mais pour se rendre intéressant il m’a envoyée bouler. Je me suis cachée derrière un arbre et j’ai boudé ! Batman a eu super peur parce qu’il ne me voyait plus mais je l’ai ignoré quand il m’a appelée parce que je suis super têtue *Je confirme*. Il est donc reparti totalement effrayé et en courant chez nous pour alerter ses parents. Moi pendant ce temps j’étais sortie et flippait tout autant parce que je ne le voyait plus. Ça s’est bien fini mais on n’a plus eu le droit d’aller au parc tous seuls jusqu’à l’année d’après.

Les arcs :

Pendant mes vacances, quand j’étais petite, on avait (on a toujours !) deux grandes forêt de bambous, et avec mes cousins ou enfants des amis de mes parents, dépendants des fois, on formait deux clans, chacun dans l’une des forêts et on se battait, on jouait à Capture the Flag et pleins d’autre trucs, parfois avec des Nerfs et parfois avec des épées et arcs qu’on construisait avec des bambous. C’était très cool, mais j’étais souvent triste de 1) parce que mon équipe se retrouvait toujours avec la plus petite des forêts et de 2) parce que ma soeur mettait très souvent beaucoup de pièges dans sa forêt. Je m’en rappelle très bien d’une fois où, avec une amie, on avait vu des traces laissées par des termites  dans un bambou et on avait cru que c’était un message en langage elfique !

 

Ça vous a plu ? Z’en voulez d’autres ? :)

Sissy.

*Eh, signe pas que ton nom, je suis là aussi !! Moi c’est Isis au fait, parce que c’est presque comme Sissy à l’envers… Voilà, comme ça maintenant vous le savez.* 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Nicolastucespresentateur |
Alexander7siu1oblog |
Agence23h30 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | neobux
| Go to sleep's fan
| Real-World drug addiction S...