Articles en Vrac, Histoires, Ma vie...

Euh, y’a un taureau dans mon jardin.

Bonjour vous !

Comment c’était vos vacances  ? Moi, trop bien ! Je suis venue ici aujourd’hui pour vous raconter un épisode assez drôle que j’ai vécu cet été.

Comme vous le savez sûrement si vous me suivez sur Instagram et sûrement pas si ce n’est pas le cas, j’ai passé la majeure partie de mes vacances en Corse, et je dormais en tente. La maison qui possédait un jardin dans lequel se trouvait plantée bien sagement la tente dans laquelle je dormais avec deux amis à moi (attention c’est compliqué). Ce jardin je l’adore ! Il est vraiment super, y’a plein d’arbres et surtout il a, dans le fond, un petit escalier qui donne sur un petite plage entourée de rocher. La classe, quoi. Si vous voulez tout savoir ce domaine appartient à mon arrière-grand-mère et sa soeur, donc on s’y retrouve très souvent avec une ribambelle de cousins éloignés et, personnellement, je trouve ça hyper sympa. La maison est séparée en deux partie, dans la première il y avait quelque uns de mes cousins et leurs amis, et dans la seconde moi, mes parents, mes soeurs, et une vingtaine de copains.

Bref.

Nous étions moi, Lola et… euh, nous l’appellerons Oursin (rapport à un délire que nous avons eu), dans la tente et sagement endormis lorsque, vers 3 heures du matins nous fûmes réveillés par des beuglement/hurlements/gémissements/tout-ce-que-vous-voulez-qui-ressemble-à-des-cris-de-bovin. Au début on pense tous être en train de rêver, mais après une dizaine de meuglement sonores on commence à flipper. Et le pire, c’est que ça se rapproche.

- C’est quoi ce truc ?

- Mais qu’est-ce que tu veux que j’en sache ?

- Vous vous rappelez du vendeur de fruits ? Il avait dit qu’un berger avait perdu un taureau…

- Un berger c’est pas pour les moutons ?

- Oh, ça va, hein !

- Oh, mais la ferme ! Attirez pas son attention, je vous rappelle que le tissu de la tente il nous protégera pas si un taureau nous fonce dessus !

- Ok, ok…

- Écoutez, il s’est arrêté.

- P*tain, il est passé où ?

- Ok. Si il fonce, on prend le matelas gonflable et on le dirige dans sa direction. Avec un peu de chance il va exploser et ça nous protégeras, peut-être qu’il va croire que c’est un coup de feu et il va partir.

- Mais t’es au courant que déjà on aura pas le temps, et qu’on ne saura pas où il est ?

- Tu ne veux pas me tenir la main ?

- QUOI ?!

Et puis on entendait des craquements de branches, des souffles, et on l’a même entendu pisser. Après 40 minutes à flipper totalement on décide de sortir. Bah oui parce que j’ai oublié de le préciser mais si on avait pû s’endormir on ne se serait pas privés. En fait on avait besoin d’aller aux toilettes. Du coup on s’arme de ce qu’on peut (c’est à dire un balai qu’on avait oublié devant la tente la veille pour moi et deux lampes de poche pour Oursin et Lola). Ils se mettent prudemment derrière moi et on commence à avancer vers le garage (où il y a des toilettes accessibles). Finalement on y arrive mais sur le chemin du retour Lola m’attrape la manche.

- Oh, merde, je crois que j’ai vu un truc !

Alors on finit le chemin en courant et on rentre dans la tente en galipette le plus vite possible. Et puis on reste collés les uns contre les autres, on écoute.

Et on se tape un fou rire gigantesque.

 

C’est comme ça que cette nuit-là je me suis rendormie avec un balai dans les mains et les larmes aux yeux !

Une autre anecdote plus tard, et aussi un article avec pleins de dessins !

Bisous !

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Nicolastucespresentateur |
Alexander7siu1oblog |
Agence23h30 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | neobux
| Go to sleep's fan
| Real-World drug addiction S...